Introduction au japonais


Structure générale du japonais

Voici quelques principes généraux de la langue japonaise.

Les noms et les adjectifs n'ont ni genre (masculin / féminin) ni nombre (singulier / pluriel) et ne sont pas précédés d'un article.
La fonction grammaticale d'un nom dans la phrase est indiquée par une particule qui le suit directement.
Le sujet et l'objet sont souvent omis si le contexte permet de les comprendre.
Le verbe se place toujours à la fin de la phrase et ne se conjugue pas en fonction de la personne.
L'adjectif se place devant le nom qu'il qualifie, et s'accorde non pas selon le nom qu'il détermine, mais selon son groupe (un peu comme un verbe) et sa fonction (attribut/épithète).
La langue japonaise accorde beaucoup d'importance à la politesse. Ainsi, et c'est l'une des principales difficultés de la langue, on s'exprimera différemment si l'on est un homme ou une femme, si l'on s'adresse à un égal, à un inférieur ou à un supérieur, etc.

La prononciation du japonais

La prononciation ne devrait pas vous poser trop de problèmes. En effet, la plupart des sons japonais existent également en français. Il y a cependant quelques différences à noter.

La lettre e se prononce toujours comme notre é.
La lettre u, lorsqu'elle n'est pas muette, se prononce ou.
Les h sont toujours aspirés.
Le r se prononce quelque part entre le r et le l. Pour simplifier, prononcez-le comme un l français...
Les voyelles i et u deviennent muettes lorsqu'elles se trouvent entre les consonnes k, s, t, p et h, ou dans le cas de desu et masu.
Les consonnes comme k, t, s et p peuvent être doublées. Il faut alors faire une courte pause avant de prononcer cette consonne. Par exemple, shitte se prononce shi-tte (un peu comme quand on éternue : at-choum).
La lettre N est considérée comme une syllabe à part entière.
La lettre j (ex: ja, ji, ...), se prononce dj.
Sh se prononce comme ch dans chut, tandis que ch se prononce tch.

Rendez-vous dans la rubrique Syllabaires pour la prononciation des lettres.

Introduction à l'écriture japonaise

L'écriture japonaise est composée de deux systèmes d'écriture :

Les syllabaires, assimilables à des alphabets. Pour compliquer les choses, il existe deux syllabaires différents : les hiragana et les katakana.
Les kanjis, plus complexes, similaires aux idéogrammes chinois. Un kanji exprime à lui seul un mot ou une idée. Les kanjis représentent, enfin selon moi, la partie la plus difficile de la langue japonaise. En effet, il existe 1945 kanjis officiels, dont il faut retenir à la fois l'écriture, la (ou les) prononciation(s) et le sens !

L'ordre d'écriture du japonais

Le tracé des caractères en japonais doit s'effectuer dans un certain ordre et un certain sens. D'une manière générale, le tracé s'effectue du nord au sud, de l'ouest à l'est et du nord-ouest au sud-est. Cela est valable pour les syllabaires comme pour les kanjis. Nous verrons cependant quelques règles supplémentaires pour les kanjis.

Exemples:

          

Rendez-vous dans la rubrique Syllabaires pour connaître l'ordre d'écriture détaillé des lettres.